Méthode de peinture d'icône

 

 

A. MAROUFLAGE DE LA PLANCHE

Proportions pour 7 à 8 planches A4

Sur le panneau de bois, après ponçage, tracer des rayures en croisillon avec un couteau, pour augmenter

l'adhérence lors de l'application du stuc ( communément appelé le levkas).

Appliquer une toile de gaze collée avec de la colle de peau de lapin (en granulé ou en  paillettes) :

il faut 120gr. de colle pour un litre d'eau.

Mettre au bain-marie cette mixture sans bouillir (40°) : le doigt doit pouvoir résister à la chaleur.

Etendre la gaze sans qu'il y ait de plis sur la planche en laissant dépasser la gaze d'environ 1 cm sur les quatre côtés.

Le lendemain, couper ce qui dépasse au cutter.

Remettre au bain-marie le restant de colle refroidie. Attendre que celle-ci soit liquide avant d'ajouter

200cc. d'eau au mélange  + 1kg. de blanc de Meudon. Mélanger la mixtion (vérifier qu'il ne reste pas de grumeaux) 

et ajouter une cuiller à soupe d'huile d'olive. Passer le tout au chinois pour obtenir un mélange fluide.

Maintenir ensuite au bain-marie la nouvelle mixture jusqu'à ce que le mélange soit tiède.

Etendre une première couche au pinceau spalter. Après 6 à 7 heures de sèchage, on applique une seconde couche.

Le temps de sèchage varie aussi en fonction du temps (chaud / humidité de la pièce, etc.).

On recommence l'opération au minimum sept fois, parfois on peut atteindre jusqu'à quinze couches.

Ensuite, la dernière couche sera lissée à la main avant qu'elle ne soit sèche. Poncer à l'eau avec du papier

verré (n°600) (abrasif imperméable). Tremper les mains dans l'eau, réincruster la poussière émise , pour le dernier

ponçage avec la main.

B. LA MIXTION A L'OEUF

1 jaune d'oeuf + 1/2 coquille d'oeuf d'eau. (ne pas garder plus de trois jours et mettre au frais après usage). Battre le tout.

Passer le mélange à travers une passoire à thé pour enlever l'enveloppe du jaune d'oeuf et le germe. Cette

mixture garde son pouvoir collant.

 

C. L'OUVERTURE DE L'ICONE

1. Lever le calque avec une pointe-mine et un crayon gomme en ne reproduisant que les lignes principales.

Ne pas décalquer tout ce qui est recouvert d'or.

2. Répandre du pigment ocre-rouge (rouge anglais) au verso du papier calque et reporter le calque

sur la planche stuquée et poncée.

3. A main levée, redessiner tout le modèle sur le lefkas , et au besoin, corriger le calque.

4. En employant le pinceau le plus fin Isabey n° 1  (6227), peindre la décalque avec du pigment ocre-rouge

 ou rouge anglais délayé avec un peu de mixtion d'oeuf et une pincée d'eau.

Le mélange ne doit pas être trop liquide.

C'est le dessin de base, l'exedra, ou l'imprimatur.

5. Recouvrir tout le dessin avec la mixtion à l'oeuf pour le fixer, avec un large pinceau bien essoré,

pour ne pas effacer le dessin.

Pour les autres techniques à savoir, la carnation de base (préparation du sankir), les éclaircissements,

les ombres du visage, des mains et des pieds, des éclaircissements blancs, traits du visage, les vêtements

et les montées de lumière, pose de l'or etc., les cours vous seront indispensables. Vous pouvez prendre contact avec

Annette Gottschalk ou Dimitri Malmcev. (voir page d'accueil)

 

 

 

 

 

L. VOCABULAIRE

Podlinnik : modèles consacrés par la tradition et admis par l'Eglise

Olifa : vernis de finition composé d'huile de lin et de siccatifs divers

Pinceaux : 1 Isabey-spécial 6227 Kolinsky, 2 Askia, 6 Askia, 8 Askia, 12 Askia

Ayou et Limba : bois employés à la place du tilleul

Tempera : peinture à l'eau et à l'oeuf

Levkas : stuc

Assyst : fines lignes or, plis des vêtements, détails d'orments, hachures.

Graf'Ja : gravure du dessin avec une pointe de gravure spéciale

Kovcheg : partie évidée de l'icône

Sponkis : cales de bois encastrées au dos de la planche pour éviter la courbure

Lavis : mélange très liquide de pigments, d'eau et d'oeuf.Toujours plus d'eau que d'oeuf.

Glacis à l'oeuf coloré : mélange de pigment et de mixtion à l'oeuf sans ajouter de l'eau

Fiel de boeuf : employé pour faire adhérer la couleur sur une surface lisse comme la feuille d'or.

On n'emploie que le pigment, la mixtion à l'oeuf et le fiel de boeuf, sans ajouter d'eau.

On étend d'abord le fiel de boeuf sur la surface à peindre.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×